FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

Université Lumière Lyon 2 - CNRS

Roman grec et poésie

Roman grec et poésie
Dialogue des genres et nouveaux enjeux du poétique

Résumé

Quelles sont les relations entre les deux genres complexes, variés et changeants que constituent les romans grecs anciens et la poésie, épique, lyrique, dramatique, d’époque archaïque, classique, hellénistique ? Ce recueil de dix‑sept articles, issus d’un colloque tenu à Nice en 2013, ouvre à nouveaux frais ce dossier. Au‑delà des influences et intertextualités, quatre domaines sont étudiés : lien entre images et figures poétiques et romanesques ; jeux de références, lectures, réécritures ; effets de rythme et jeux de structure ; roman comme poésie et poésie comme roman. Chaque aspect fait l’objet d’approches à la fois théoriques et appliquées, présentant un état des lieux critique et proposant des perspectives renouvelées, voire des interrogations originales. Sont ainsi abordés l’évolution de la prononciation du grec à l’époque impériale, le rapport description/narration et l’ekphrasis, la métaphore et la fiction, la relation des romanciers anciens à la tradition rhétorique voire scolaire, le roman épique ou tragique et la poésie romanesque, ou encore les liens avec la littérature latine. Enfin, ce sont les relations entre théorie littéraire contemporaine et réflexivité ancienne, ainsi qu’entre littérature générale et philologie classique, qui sont ici réinterrogées.


Michel Briand est professeur de langue et littérature grecques à l’université de Poitiers, EA 3816 – FoReLL. Ses domaines de recherche sont la poésie archaïque, classique, hellénistique (Homère, Pindare, Théocrite...), la rhétorique et la fiction narrative (roman, Lucien, Philostrate...), les corps, genre, dialogue des arts, regard, danse, dans l’Antiquité et dans les références modernes à l’Antiquité. 

Michèle Biraud est professeur de grec classique à l’université de Nice Côte d’Azur. Ses travaux portent sur les romans et la poésie des premiers siècles de l’Empire, la linguistique grecque (syntaxe et énonciation) et l’existence précoce (dès le Ier siècle avant notre ère) de rythmes de prose fondés sur l’accent.


What are the relations between the two complex, varied, and changing genres of ancient Greek novel and epic, lyric, dramatic poetry, from archaic, classical, or Hellenistic periods? That is the issue this collection of seventeen articles aimed to reopen, coming from a conference held in Nice in 2013. Beyond influences and intertextualities, four main topics have been addressed: relations between novelistic and poetic images and figures; interplays of references, readings, and rewritings; rhythmical and structural effects; novel as a poetry and poetry as a novel. Each aspect has been approached both theoretically and practically, with critical overviews and renewed perspectives, or even innovative questionings, about the evolution of Greek pronunciation in imperial times, the relation between description/narration and ekphrasis, metaphor and fiction, ancient novelist and rhetorical, or even educational, traditions, epic or tragic novels and “novelistic poetry”, or even their connection to Latin literature. Thus, one crucial issue here is the relation between contemporary literary theory and ancient reflexivity, as well as between general literature and classical philology.

Sommaire

 

Michèle Biraud et Michel Briand, Introduction. Entre le roman grec et la poésie : rencontres, correspondances, tensions

Images et figures poétiques/romanesques

Jean‑Philippe Guez, Les frontières de la prose : métaphore et comparaison chez Chariton et Achille Tatius

Christophe Cusset et Claire Vieilleville, De Moschos à Achille Tatius : l’enlèvement d’Europè comme programme poétique

Magdeleine Clo, Les instruments de musique dans le roman grec, vecteurs de la voix poétique

Françoise Létoublon, « Un feu courant sous la peau » : les métaphores poétiques dans les romans

Références, lectures, réécritures

Ewen Bowie, Poetic elements in the Greek novelists’ prose

Romain Brèthes, Clitophon lecteur d’Ovide

Alain Billault, Achille Tatius et la poésie hellénistique

Christine Kossaifi, Jeux de perspectives et effet d’anamorphose chez Longus, Théocrite et Ovide : l’invention de la fiction

Élodie Romieux‑Brun, Chairéas à la lumière d’Achille : Chariton lecteur d’Homère

Gérard Rainart, La poésie imitée des oracles de Delphes dans le roman d’Héliodore, les Éthiopiques

Effets de rythme, jeux de structure

Michèle Biraud, Les discours de Philétas (Daphnis et Chloé, II.3‑7) : rythmes anciens et rythmes modernes de la bucolique en prose

Martin Steinrück, Rythme et concomitance dans les Éthiopiques d’Héliodore

Anne‑Iris Muñoz, Atticisme et tragédie : conflits formels dans le roman d’Achille Tatius

Le roman comme poésie, la poésie comme roman

Jocelyne Peigney, Les Éthiopiques, roman homérique ?

Hélène Frangoulis, Des procédés romanesques dans l’épopée de Nonnos

Dimitri Kasprzyk, De Pindare à Héliodore : poésie épinicique et épinicie romanesque

Michel Briand, Poiesis et historia : les romans (sophistiques) grecs comme trans‑fictions 

 

Bibliographie

Index des textes poétiques

Logo CNRS