FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

     

Epitome

30,00€

Epitome
Abréger les textes antiques

Résumé

L’usage de versions abrégées des œuvres littéraires de tous les domaines, de l’ouvrage de botanique à l’ensemble de l’œuvre d’un historien comme Tite-Live, est extrêmement courant dans l’Antiquité. Ces résumés ont des formes variées, qui vont des « sommaires » (periochae) à la sélection d’extraits (épitomé), en passant, entre autres, par la paraphrase ; l’absence de cadre théorique, dans le monde gréco-romain, explique une telle diversité. Les contributeurs de ce volume se sont intéressés à des cas particuliers de résumés antiques, en s’interrogeant sur les pratiques à l’œuvre dans des domaines précis : les ouvrages scientifiques et techniques (médecine, astronomie, histoire) et le contexte rhétorique et scolaire (poésie, commentaires scolaires). Ils observent, chez les Anciens, un usage surprenant, pour le scientifique moderne, du résumé. En effet certains savants, en Grèce et à Rome, au cours de la rédaction d’un ouvrage, n’hésitent pas à puiser dans des résumés, et non dans les œuvres intégrales, tandis que d’autres vont jusqu’à ajouter des éléments aux sources qu’ils abrègent, voire à « réinventer » l’œuvre qu’ils résument. Dans le contexte scolaire, les résumés ont un rôle particulièrement important, dont les épitomateurs anciens sont souvent parfaitement conscients : les suppressions et les modifications manifestent une attention particulière à tel ou tel lectorat et le résumé a ses propres enjeux dans la transmission de toutes les formes de littérature.


The use of abbreviated versions of literary works from all fields of knowledge, from botany to the whole work of a historian such as Livy, was extremely common in Antiquity. These digests had various forms, ranging from “summary” (periochae) to the selection of abstracts (epitome), and passing by paraphrase; the absence of any theoretical framework, in the Greco-Roman world, explains such diversity. The contributors to this volume have been interested in studying specific cases of ancient abstracts, by questioning the different practices at work in scientific and technical works (medicine, astronomy, history) and in the rhetorical and academic context (poetry, school commentaries). They notice how surprising could be the ancient use of summarizing for the modern scholars. Indeed, ancient Greek and Roman scholars, in the writing of a book, did not hesitate to draw from summaries and not from integral works; others allowed themselves to add elements to the sources they were shortening, or even to “reinvent” the work they were summarizing. In the school context, abstracts had a particularly important role, of which ancient epitomators were often perfectly aware: deletions and modifications show particular attention to the readership, and the summary has its own issues in the transmission of all forms of literature.

Sommaire

Isabelle Boehm, Daniel Vallat
Introduction

Résumer les textes scientifiques et techniques

Christine F. Salazar, Philip van der Eijk
Aetius of Amida’s abbreviations of his Galenic source texts

Klaus-Dietrich Fischer
Die kleinen Blutsauger, und Anderes bei Oribasios und den spätantiken Exzerptoren Aetios und Paulos von Aigina

Isabelle Boehm
Galien au travail : commenter, expliquer, critiquer ou abréger ?

Anne-Marie Doyen-Higuet
L’Épitomé de la Collection d’hippiatrie grecque

Émilie-Jade Poliquin
Les Catastérismes d’Ératosthène : l’histoire de leurs rédactions en regard des magnitudes stellaires

Markus Mülke
Caede quicquid est noxium!

Marion Bellissime
Zonaras, l’auteur derrière l’épitomateur

Résumés en contexte rhétorique et scolaire

Andrea Balbo, Loredana Boero
Abbreviare per la scuola: gli excerpta di Seneca Retore

Alice Borgna
Couper quoi, comment, pour qui ?

Amedeo Alessandro Raschieri
Epitomare nella scuola di retorica: Giulio Paride e Ianuario Nepoziano

Maria N. Kazanskaya
Le lectorat des arguments narratifs euripidéens

Massimo Gioseffi
Riassumere Virgilio alla scuola del grammatico

Daniel Vallat
Donat, Servius et la Vita Vergiliana : méthodes et enjeux d’un résumé scolaire

Françoise Morzadec
Lactantius Placidus : résumer et commenter la Thébaïde de Stace

Chiara Formenti
Riassunti delle odi nei commenti oraziani di Porfirione e Pseudo-Acrone

Jérôme Bastick
Les résumés des romans grecs dans la Bibliothèque de Photios Ier de Constantinople : enjeux d’une transmission partielle et partiale