FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

     

Les vaisseaux du désert et des steppes

50,00€

Les vaisseaux du désert et des steppes
Les camélidés dans l'Antiquité (Camelus dromedarius et Camelus bactrianus)

Résumé

C’est au Ier millénaire av. J.-C. que le dromadaire et, plus marginalement, le chameau commencent à imposer leurs hautes silhouettes sur les routes du Proche-Orient et d’Égypte. Réunis lors de deux ateliers, à Lyon puis à Nanterre, seize archéologues et historiens ont tenté de prendre la mesure de cette révolution chamelière. Du Xinjiang au désert Libyque, l’usage de plus en plus intensif des grands camélidés de l’ancien monde est en effet venu bouleverser les domaines du transport caravanier mais aussi l’agriculture, redessinant les routes commerciales, accroissant les capacités d’exportation des oasis, désenclavant des régions autrefois isolées. Devenus progressivement une pièce majeure des systèmes économiques des régions désertiques ou semi-désertiques, les camélidés demeurent en même temps associés à des populations nomades disposant d’un savoir-faire sans lequel l’élevage et le dressage de ces grands animaux se révèlent impossibles à réaliser.

Les sources écrites (akkadiennes, bibliques, démotiques, grecques…) mais aussi l’archéozoologie, l’iconographie, sans oublier l’ethnologie et la zootechnologie, sont convoquées pour traiter cette révolution chamelière dans ses multiples aspects. Ce livre présente un très grand nombre de documents, dont des inédits, et aborde un large éventail de thématiques : les différents usages des camélidés, le lien entre ces animaux et les populations nomades et sédentaires, leur place au sein des imaginaires des peuples d’Asie et d’Égypte, mais aussi dans la vie quotidienne des Grecs, Romains, Nabatéens, Arabes, habitants du Levant byzantin, populations d’Asie centrale ; au sein d’environnements aussi variés que la Mésopotamie, l’Assyrie, la péninsule Arabique, le Levant, l’Égypte et l’Asie centrale. Deux articles sur le devenir récent de l’animal et sur les pratiques actuelles de l’élevage camelin en Mongolie complètent ce tour d’horizon sur un animal décidément central dans l’histoire des régions envisagées.


During the first millennium BCE, the dromedary and, more marginally, the camel began to impose their tall silhouettes on the roads of the Middle East and Egypt. Gathered in two workshops, in Lyon then Nanterre, sixteen archaeologists and historians have tried to assess this camel revolution. From Xinjiang to the Libyan Desert, the increasingly intensive use of the old-world camelids has indeed disrupted the fields of caravan transport but also agriculture, redesigning the trade routes, increasing the export capacities of oases, opening up previously isolated areas. Gradually becoming a critical agent of the economic systems of the desert or semi-desert regions, the camels remain at the same time associated with nomadic populations whose expertise is essential to breed and train these large animals.

Written sources (in Akkadian, Hebrew, Demotic, Greek...) but also archaeozoology, iconography, as well as ethnology and zootechnology are examined to reconstruct the camel revolution in its many aspects. This book presents a very large number of documents, including unpublished ones, and addresses a wide range of issues: the different uses of camelids, the link between these animals and the nomadic and sedentary populations, their place in the imagination of the peoples of Asia and from Egypt, but also in the daily life of the Greeks, Romans, Nabateans, Arabs, inhabitants of the Byzantine Levant, populations of Central Asia in environments as varied as Mesopotamia, Assyria, the Arabian Peninsula, the Levant, Egypt and Central Asia. Two articles on the recent fate of the animal and the current practices of camel breeding in Mongolia round off this overview of an animal that is definitely a central one in the history of the regions under consideration.

Sommaire

Damien Agut‑Labordère, Bérangère Redon
Introduction. Dromadaires et chameaux de l’Asie centrale au Nil dans les mondes anciens (IVe millénaire av. J.-C. – premiers siècles de notre ère)

Rémi Berthon, Marjan Mashkour, Pamela Burger, Canan Çakırlar
Domestication, diffusion and hybridization of the Bactrian camel: A zooarchaeological perspective

Henri‑Paul Francfort
Les vestiges et les représentations du Camelus bactrianus en Asie centrale entre le IIIe et le Ier millénaire av. J.‑C.

Céline Redard
Le nom du chameau dans les langues iraniennes anciennes

Bertrand Lafont
Note sur les chameaux bactriens attestés à Sumer

Laura Cousin
Le dromadaire (Camelus dromedarius) dans le Proche‑Orient ancien au Ier millénaire av. J.‑C. : présentation de la documentation épigraphique et retour sur quelques documents iconographiques

Martin Heide
Dromedaries in the Hebrew Bible towards the end of the 2nd millennium BCE

Anja Prust, Arnulf Hausleiter
Camel exploitation in the oasis of Taymāʾ – caravan or consumption?

Damien Agut‑Labordère
Labourer avec des gml.w à ‘Ayn Manâwir (oasis de Kharga, Égypte, fin du Ve siècle av. J.‑C.)

Marie‑Pierre Chaufray
Les chameaux dans les ostraca démotiques de Bi’r Samut (Égypte, désert Oriental)

Hélène Cuvigny
L’élevage des chameaux sur la route d’Edfou à Bérénice d’après une lettre trouvée à Bi’r Samut (IIIe siècle av. J.‑C.)

Martine Leguilloux
Camelus ou Equus ? Le rôle des dromadaires dans les stathmoi et praesidia du désert Oriental d’Égypte

Geneviève Galliano
Les chameaux en terre cuite d’époque romaine de Coptos

Laïla Nehmé
The camel in the Nabataean realm

Pierre‑Louis Gatier
Le chameau de transport dans le Proche‑Orient antique

Bernard Faye, Gaukhar Konuspayeva
Le chameau de Bactriane dans les vicissitudes de l’histoire depuis 1917

Charlotte Marchina
La bosse de l’élevage de chameaux : un savoir-faire délicat en Mongolie contemporaine

Indices