FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

     

[rub 8 - conférence Pouilloux] Cycle de conférences Pouilloux 2021

Cycle de conférences Pouilloux 2021

Histoire et archéologie

Toutes les conférences ont lieu un mercredi à 18h.
Entrée libre avec réservation obligatoire en raison des contraintes sanitaires.

mercredi 20 janvier 2021 - en visio-conférence (ZOOM)
Sanctuaire romain de la déesse Vacuna

Par Aldo Borlenghi, enseignant-chercheur au laboratoire ArAr
- formulaire d'inscription
- conférence à retrouver sur YouTube Les Vidéos de la MOM

En 2019, une campagne de sondages de l’université Lyon 2 (A. Borlenghi, M. Poux) a permis d’identifier le sanctuaire romain de la déesse sabine Vacuna dans la commune de Montenero Sabino (Italie). Le site, recouvert par la végétation, occupe trois niveaux de terrasses : sur la médiane est installé à l’époque républicaine un grand bâtiment, abandonné au début de l’époque impériale. Une nouvelle occupation du site est représentée par plusieurs inhumations en coffre, attribuables à l’époque tardo-antique ou au haut Moyen Âge.
L’étude de ce remarquable lieu de culte nécessite de recourir aux approches de chercheurs de disciplines différentes : une équipe composée de spécialistes des laboratoires ArAr et Archéorient, avec le soutien de professionnels italiens, pourra assurer cette tâche. II est important de comprendre l’organisation et l’extension du site à travers des méthodes non invasives, comme le relevé Lidar, la prospection pédestre de la colline boisée, l’étude géologique des matériaux de construction, le repérage des vestiges enterrés grâce à la prospection électromagnétique et l’enregistrement de l’état des vestiges visibles grâce au Laser scanner 3D et à la photogrammétrie. Toutes ces données serviront à orienter correctement les fouilles dans les années à venir. Parallèlement, il faudra achever l’étude du mobilier et réaliser celle des sépultures découvertes pendant la campagne 2019.
Ce projet, qui permettra pour la première fois d’étudier un sanctuaire de la déesse Vacuna, favorisera le rayonnement international des laboratoires impliqués. Il est indispensable pour engager la réflexion d’un projet encore plus ambitieux (ANR, ERC), en collaboration avec des universités étrangères ou d’autres institutions comme l’École française de Rome. Notre projet prévoit un financement pour la réalisation du relevé LIDAR et des prospections géophysiques, ainsi que pour la datation C14 des squelettes retrouvés durant la campagne 2019.

• mercredi 10 février - en visio-conférence (avec ZOOM)
L’architecture de terre dans le Midi de la France, du Néolithique à l’époque moderne
Claire-Anne de Chazelles, chargée de recherche au CNRS, laboratoire Archéologie des Sociétés Méditerranéennes Montpellier, membre du Labex Archimede.
- conférence à retrouver sur YouTube Les Vidéos de la MOM

  Pigeonnier monumental en pisé. Castille (Espagne), XXe s. (C.-A. de Chazelles)
Pigeonnier monumental en pisé. Castille (Espagne), XXe s. (C.-A. de Chazelles)

Moins connues que les architectures en terre du Proche Orient, d'Asie centrale, du Maghreb et d'Afrique subsaharienne, les constructions à base de terre crue n'en existent pas moins en Méditerranée nord-occidentale depuis le Néolithique. Également moins spectaculaires, car elles appartiennent surtout au domaine de l'habitat et atteignent rarement une échelle monumentale, elles frappent cependant par la variété des techniques mises en œuvre. Dans les régions du sud de l'Europe ouvertes de tout temps à des apports culturels et techniques de Méditerranée comme d'Europe continentale, des architectures en terre originales illustrent aussi bien l'appropriation de procédés exogènes que l'invention de solutions nouvelles. Les mécanismes de l'appropriation et la genèse des inventions sont parfois difficiles à saisir. Techniques et architectures s'adaptent à des contextes particuliers, du point de vue historique, environnemental, social ou culturel, ce qui en justifie la diversité dans l'espace géographique et la relative instabilité au cours des siècles.
 
 mercredi 17 mars 2021 - en webinaire
Chalcis, un hub maritime médiéval en mer Égée
Yona Waksman, directrice de recherches au CNRS, Archéomètre spécialisée dans les classifications et déterminations d’origine de céramiques archéologiques, laboratoire ArAr
- conférence à retrouver sur YouTube Les vidéos de la MOM


Carte de Chalcis (Negroponte), extraite de Viaggio da Venetia a Constantinopoli per Mare (Giacomo Franco 1597, © Wikimedia Commons), et exemplaire de céramique de Chalcis conservé à la Cité de la Céramique, Sèvres (© S.Y. Waksman)
 
Le port de Chalcis (moderne Chalkida, Grèce) est connu sous le nom d'Euripos comme le port byzantin de Thèbes, et de Négroponte lorsqu'il devient possession vénitienne à la période des Croisades. Grâce aux fouilles de sauvetage et aux prospections sous-marines menées par les archéologues grecs, et à la contribution de l'archéométrie, l'importance de ce port à la période médiévale a pu être mise en évidence, suite à une enquête céramologique qui a mené les chercheurs de Paphos (Chypre) à Chersonèse (Crimée), de Marseille à Saint-Jean d'Acre.
 

mercredi 14 avril 2021
Boire et manger à Lugdunum

Cécile Batigne Vallet, chargée de recherche au CNRS, directrice du laboratoire ArAr
- conférence à retrouver sur YouTube Les Vidéos de la MOM

Quelques textes anciens permettent d’avoir une idée de l’alimentation des Romains : un livre de recettes, des récits de repas somptueux, une liste d’ingrédients, quelques consignes relatives à des régimes spécifiques ... Il s’agit assez rarement d’une description précise de repas ordinaires, encore moins des pratiques alimentaires en Gaule romaine.

Quelles sont les sources disponibles pour approcher l’alimentation des habitants de Lugdunum et peut-on avoir une idée de l’évolution de leurs pratiques alimentaires depuis l’installation de la colonie de Plancus, en 43 av. J.-C. jusqu’à la période de l’Antiquité tardive ? Une synthèse des données disponibles, rassemblées à l’occasion de la réalisation de l’exposition « Une salade César ? L’alimentation romaine de la taverne au banquet », sera proposée lors de cette conférence.

mercredi 19 mai 2021
Un Parthénon de mots. Euripide et les artistes de l'Acropole
Pascale Brillet-Dubois, maître de conférences en langue et littérature grecques à l’université Lyon 2, laboratoire HiSoMA
- conférence à retrouver sur YouTube Les Vidéos de la MOM

Le poète tragique Euripide passait dans l'Antiquité pour avoir été extrêmement sensible aux innovations artistiques et intellectuelles de son temps. La conférence entend montrer que Les Troyennes l'une de ses pièces les plus bouleversantes sur la guerre, est structurée sur le modèle de deux des frises du Parthénon, la frise Nord qui représente la chute de Troie, et la fameuse frise des Panathénées.
Le dialogue que le poète établit ainsi avec l'architecture triomphale de l'Athènes de Périclès lui permet de critiquer à sa manière la politique impérialiste de ses concitoyens.

mercredi 16 juin 2021
« Où il repose, vous ne devrez pas le déranger ! » : tombes et inscriptions funéraires au Proche-Orient ancien (IIème-Ier millénaire av. J.-C.)
Virginie Muller, maître de conférences en assyriologie à l’université Lyon 2, responsable du diplôme universitaire en Assyriologie et Archéologie du Proche-Orient (DU2A), laboratoire Archéorient
- conférence à retrouver sur YouTube Les Vidéos de la MOM
 
Le Proche-Orient, berceau de l’écriture cunéiforme, nous a livré plus d’1 million de textes de nature variée : lois, contrats, lettres, rituels…, mais seulement une vingtaine d’inscriptions dites « funéraires », qui datent pour la plupart du IIe et du Ier millénaire av. J.-C. Elles ont été rédigées sur différents supports trouvés dans les tombes : tablettes en argile ou en pierre, cônes, éléments architecturaux (briques, sarcophages…) et divers objets. Ces inscriptions comportent le plus souvent la désignation du défunt, bien souvent royal, et de la tombe, ainsi que des malédictions et bénédictions plus ou moins élaborées, rédigées afin d’assurer la protection et le respect de la sépulture. Bien que peu nombreux, ces textes apportent un éclairage précieux à notre connaissance des tombes et des défunts, en particulier de leur rapport à la mort et à l’éternité.
Inscription funéraire akkadienne, tablette MDP 18 252 © Cuneiform Digital Library Initiative (cdli)