FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

     

[Rub 7 - Ressources numériques] Truelles et Pixels

La collection "Truelles & Pixels"

Un éventail de contenus et services multimédias interactifs

La MSH Maison de l’Orient et de la Méditerranée a conçu et lancé en 2005-2006, dans le cadre de son chantier "Outils multimédias" et avec le soutien du CNRS, le site www.truelles-pixels.mom.fr. Ces documentaires multimédias interactifs d’initiation aux métiers, aux techniques et à l’approche scientifique de l’archéologie (animations et jeux) répondent à la demande de libre accès à la culture scientifique.
Chaque module, découpé en chapitres thématiques, est fortement scénarisé et largement illustré par des illustrations (reconstitution, scènes de vie…), dessins animés, photographiess (archives de fouilles, photographies inédites…), vidéos, vidéo interactives (faire tourner un objet, zoomer, chercher des indices dans une vidéo…).

Les modules offrent en outre plusieurs types de ressources complémentaires :

  • des jeux et des ateliers pratiques présentés sous la forme de fiches à télécharger et imprimer
  • un lexique (info-bulles) et une encyclopédie thématique commune aux différents modules
  • une présentation des travaux des missions ou équipes travaillant sur le sujet
  • une base de données bibliographique d’ouvrages grand public et jeunesse, comprenant également les publications des missions impliquées, et une base de liens vers d’autres sites Internet, commentés et classés.

Une collection Truelles & Pixels est aujourd’hui en cours de développement avec le soutien de Lyon Science Transfert (PRES de Lyon) et de l’InSHS Rtp-valorisation. Elle a vocation à proposer des contenus et services multimédias, collaboratifs, de valorisation de la recherche en archéologie : mise en scène et appropriation des savoir-faire, des techniques et de l’approche scientifique, pluridisciplinaire de l’archéologie.

La collection s’appuie sur des formats d’édition et de médiation fortement interactifs (illustrations, animation, web-documentaire, simulateur d’archéologie, jeu sérieux collaboratif) permettant un partage des connaissances global (Internet), local (supports muséographiques, interventions en milieu scolaire) et personnel (expérience à vivre virtuellement, édition/applicatifs sur supports nomades). Une attention particulière est portée aux publics scolaire et universitaire.

Ainsi, une réutilisation en milieu scolaire a été promue dès 2006 dans tous les collèges du département du Rhône via l’espace numérique de travail.

En 2012, la MSH MOM est référent scientifique du projet « aqueduc » mis en place par l’ENT du Rhône aqueduc.laclasse.com. Dans ce cadre, Truelles & Pixels organise deux ateliers participatifs de photogrammétrie (3D) et de cartographie numérique (SIG) pour la restitution, par les collégiens eux-mêmes, de la carte et d’éléments matériels d’un aqueduc gallo-romain.

La MSH Maison de l’Orient et de la Méditerranée enrichit Truelles & Pixels en développant des partenariats scientifiques avec d’autres laboratoires de recherche, telles que Archéologie des sociétés méditerranéennes (CNRS - ministère de la Culture - Montpellier 3), étroitement associée à la politique éditoriale de la collection, ou l’équipe Silex du laboratoire LIRIS (CNRS - Lyon 1-INSA - Centrale) ou des institutions culturelles françaises : site de Lattara, musée gallo-romain de Lyon Fourvière.

À moyen terme, un premier enjeu du développement de la collection réside dans la constitution d’une "communauté Truelles & Pixels" agrégeant des publics professionnels et amateurs, partageant, en France et à l’étranger, le même intérêt pour l’archéologie, le patrimoine et la culture, leur découverte et leur restitution.

Un second enjeu réside dans l’émergence d’une archéologie "participative" : mettre en scène la force d’un travail collaboratif ; en communiquer l’expérience ; partager la recherche et l’analyse de données (reconnaissance et indexation collaboratives), structurer et conserver la mémoire de ces mécanismes de coopération et d’échanges avec la très large "communauté" de l’archéologie : professionnels, amateurs… et habitants des terrains étudiés.

Il s’agit d’expérimenter de nouvelles formes de médiation entre science et société :

  • Quelle représentation la science donne-t-elle ou peut-elle donner d’elle-même en usant des technologies numériques ?
  • Comment la science "en train de se faire" peut-elle être un outil pédagogique global, au-delà de la seule publication, même synthétisée et vulgarisée de ses résultats de recherche ?

Comité de projet :
Emmanuelle Vila (laboratoire Archéorient, MSH MOM), Séverine Sanz (Archéologie des sociétés méditerranéennes), Jean-Pierre Girard, Nathalie Donjon et Claudine Maréchal (USR MOM).
Contact : Jean-Pierre Girard, chargé de projet

Projets en cours

A - Simulex’Archéo

Le projet Simulex’Archéo vise à innover en créant un « simulateur » archéologique grand public, dispositif de valorisation et de médiation multi-supports : une véritable interface d’auto-apprentissage ludique via une expérience personnalisée, en environnement collaboratif, accessible depuis un large éventail de supports fixes ou nomades, connectés aux contenus numériques de la recherche archéologique.

L’application simule la chaîne opératoire de la recherche archéologique : en se frottant à des « terrains » virtuels modélisés, l’utilisateur acquiert une compétence et/ou une meilleure compréhension de l’archéologie, ainsi que des connaissances sur les sociétés étudiées.
Des profils (avatars) représentent les métiers qui collaborent sur une mission/un chantier archéologique. L’application, multi-utilisateurs, se décline sur des supports différents selon la situation dans laquelle l’usager accède au dispositif : support tactile in situ (musée ou site archéologique aménagé), tablette de type iPad ou ordinateur personnel.
Les résultats et les « profils » des utilisateurs sont centralisés et gérés sur un serveur dans le « nuage » (cloud).

- Les partenaires du projet -

Simulex’Archéo fait partie des projets soutenus par le programme "Contenus numériques culturels innovants 2012" du ministère de la Culture et de la communication et par le programme Investissements d’avenir ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE.

- Le laboratoire "Archéologie des sociétés méditerranéennes" est chargé de la conception des profils et des terrains virtuels.

- Le laboratoire IRIEC/ECART "Institut de recherches intersites en études culturelles / Etudes critiques des arts plastiques et technologiques" est chargé de la conception graphique, du développement informatique et des phases d’évaluation de l’application de simulation archéologique.

- Le musée Henri-Prades-site archéologique de Lattara (Lattes-Montpellier) créera et agrègera des contenus scientifiques (textes et multimédias) et sera le principal lieu d’expérimentation in situ du "simulateur".

- Le musée de la Romanité de Narbonne, en phase de préfiguration, créera et agrègera des contenus scientifiques.

B - Jeu sérieux d’Archéologie Numérique intégrant les Usages Sociaux (JANUS)

Complémentaire du précédent, le projet JANUS vise à réaliser un "jeu sérieux" social grand-public, accessible en ligne (ordinateur fixe ou terminal mobile), pour un auto-apprentissage collaboratif de la démarche scientifique en archéologie, sans modélisation ni scénarisation de "terrains" virtuels mais avec un usage fort des outils dits « sociaux » (web 2.0) et une interaction permanente avec des terrains de recherche bien réels.

Des données réelles seront versées dans le jeu par le laboratoire IRAA de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée et le service archéologique municipal de la ville de Lyon, puis par les joueurs eux-mêmes à partir de visites "in real life" (IRL), assurant ainsi une relation avec l’archéologie sur le terrain.

La conception alliera deux aspects : apprentissage motivant par l’action et création de communautés de joueurs.
1- Un jeu sérieux collaboratif : la démarche scientifique en archéologie nécessitant une collaboration entre des métiers différents, le scénario pédagogique du jeu incitera fortement les joueurs ayant différents rôles à collaborer afin de résoudre des énigmes et quêtes.
2- Un jeu à tendance sociale : le jeu ayant pour vocation de sensibiliser le grand public, il devra donc permettre la création et le développement d’une communauté autour du jeu.

Pour assurer cette continuité, le jeu sera accessible depuis plusieurs dispositifs matériels dans différents lieux : sur ordinateur personnel, téléphone mobile, tablette ou ordinateur dans les musées, etc.

- Les partenaires du projet -

JANUS fait partie des projets sélectionnés par le programme Investissements d’avenir ANR-10-LABX-0088 Labex "Intelligence des mondes urbains" (IMU).

- Le laboratoire "Archéologie des sociétés méditerranéennes" est chargé de la co-conception des scénarios pédagogiques.

- Le laboratoire LIRIS dans sa composante Silex "Supporting Interaction and Learning by EXperience" est chargé de l’élaboration des scénarios pédagogiques, de leur articulation avec les outils collaboratifs et sociaux, de l’intégration et de l’expérimentation informatiques.

- Le service archéologique de la ville de Lyon est associé aux travaux de conception et d’éditorialisation du jeu.

- Le musée gallo-romain et le site de Lyon-Fourvière abritent des collections archéologiques issues du terrain expérimental (mausolées de Trion) support du premier développement du jeu.