FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

Université Lumière Lyon 2 - CNRS

LE GREMMO 1976-2015

Le monde arabe et musulman à la MOM

1976-2015

S'inscrivant dans une longue tradition lyonnaise de recherches sur le Moyen-Orient, l'histoire du GREMMO fut longtemps indissociable de celle de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée.

En 1979, les spécialistes de l'Orient contemporain à la MOM, géographes, sociologues, ethnologues et historiens regroupés dans le Centre du Monde musulman de l'Université Lyon II forment l'Institut de recherche sur le monde arabe contemporain (IRMAC), dirigé par Jean Métral, qui se propose d'analyser « la transition dans les sociétés arabes dépendantes à partir de l'époque coloniale ». Dès l'origine de la MOM, les chercheurs de l'IRMAC participent à la RCP 438 Milieu naturel et organisation de l'espace au Proche-Orient, devenue en 1983 ERA 1036, puis UA 913 De la mer au désert : occupation et gestion des espaces moyen-orientaux, où ils étudient, pour l'époque  contemporaine, la transformation et l'articulation des trois grands domaines : agricole, steppique et urbain, avec une application prioritaire à la Syrie.

En 1988, avec la transformation de l'UA 913 en URA 913, GREMO, Groupe de recherche sur le Moyen-Orient, les travaux de l'IRMAC s'inscrivent dans l'axe « espace et sociétés à l'époque moderne et contemporaine » de ce laboratoire. En 1995, le GREMO est transformé en unité mixte de recherche et devient le GREMMO, Groupe de Recherches et d'Études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient, UMR 5647. Cette équipe a été scindée en deux en 2003, donnant naissance à l'UMR 5133 – Archéorient, environnements et sociétés de l'Orient ancien, tandis que la composante sur le monde arabe et musulman, devenue UMR 5195, conservait le nom de GREMMO, sous les tutelles de l'Université Lumière Lyon2, du CNRS et de Sciences-Po.

Durant son existence, ce groupe de chercheurs s'est consacé à l'étude des sociétés de la Méditerranée et du Moyen-Orient médiévaux, modernes et contemporains, dans une perspective pluridisciplinaire. Les thèmes de recherche qui furent développés au sein de l'IRMAC portaient sur les politiques agraires (en Syrie, en Algérie et au Maroc), les conséquences sociales de l'urbanisation et de l'industrialisation, les mouvements idéologiques et religieux.

À partir de 1984 et suite à l'intégration de nouveaux chercheurs, ces thèmes devinrent : urbanisation et cultures urbaines, politique d'aménagement et ingénieurs, histoire culturelle de la colonisation dans l'entre-deux guerres, migrations méditerranéennes et écriture romanesque.

À partir de 2003 le GREMMO travailla sur la mobilité et l'intégration territoriale, sur la formation des États modernes, sur la relation entre islam et politique, sur les sociétés en guerre et la mémoire des conflits. À partir de 2006, le GREMMO continua à travailler sur la constitution d'un savoir déterminé en instrument de pouvoir, aussi bien dans les premiers temps de l'islam, à travers la référence au Coran, que tout au long de l'âge classique et de la Renaissance arabe, avec la volonté des peuples de se « moderniser » sans rompre leur lien à la « tradition ». Il développa également des axes de recherche sur la constitution de l'État, la question des frontières et les différentes formes de mobilisation sociale. Des programmes de recherche spécifiques furent poursuivis, sur les patrimoines culturels en Méditerranée orientale, sur la ville d'Alep, le quartier de Cha‘alan à Damas, sur l'esclavage aux XVe-XXe siècles et autour des médias arabes.

Depuis 2011, en vertu de sa participation au Labex IMU, Intelligence des Mondes Urbains, le GREMMO avait focalisé ses recherches sur les sociétés urbaines de la Mauritanie à l'Iran. Il s'intéressait aux processus de sédentarisation, de création des villes, aux récits mythiques de fondation et à leur expansion au cours de l'histoire mais aussi aux mouvements sociaux, politiques et religieux dans le contexte urbain et aux mutations urbaines dans le cadre de la mondialisation.

Le GREMMO a toujours maintenu des relations fortes avec les centres de recherche français au Proche-Orient et au Maghreb dans lesquels plusieurs de ses membres ont été des acteurs majeurs.

Pendant une dizaine d'années, le GREMMO a édité Les cahiers du GREMMO. Il fut un précurseur dans le domaine des publications électroniques ; on retiendra ses « Guides de recherche sur le Web » hébergés sur le site de la Maison de l'Orient. Ces dernières années, le GREMMO s'était affirmé comme acteur incontournable en matière d'expertise du Moyen-Orient arabe et de diffusion de la connaissance sur cette région, en autres grâce aux blogs de ses chercheurs et à son séminaire « Voyages des savoirs » qui faisait salle comble à chaque séance.

Le laboratoire laisse une production scientifique foisonnante (dont une quarantaine d'ouvrages publiés aux Publications de la Maison de l'Orient).

Membres de l'IRMAC et du GREMMO 1979-2015
(cette liste est fondée sur la liste des chercheurs fournie dans les rapports annuels de la Maison de l'Orient puis du GREMMO. Les noms des personnes titulaires affectées au laboratoire apparaissent dans l'ordre alphabétique, sans distinction d'ancienneté ni de durée d'appartenance).

• Laouhari Addi,Sciences Po Lyon - Triangle
• Fabrice Balanche, Washington Institute - Independant Academia EU
• Karine Bennafla, Cedej
• Nabil Beyhum
• Anne-Marie Bianquis
• Thierry Boissière, rattaché à l'Ifpo depuis septembre 2015
• Charles Bonne
• Xavier Bougarel, Cetobac
• Jean-Paul Burdy
• Sylvaine Camelin, MAE Paris Nanterre annuaire
• Ali Cheiban
• Sylvia Chiffoleau, Larhra
• Étienne Copeaux, Blog
• Jean-Claude David, Archéorient
• Nadine Decourt
• Imen Defferrard
• Joëlle Deluz-Labruyère
• Saba Farès, Patrimoine, Littérature, Histoire (PLH), université Toulouse Jean Jaurès
• Chérif Ferjani, Triangle
• Yves Gonzalez-Quijano, Carnet de recherche
• Mohsen Ismail
• Marc Lavergne, CITERES Tours
• Jean-François Legrain, Iremam
• Élisabeth Longuenesse
• Claire Mauss-Copeaux
• Franck Mermier, Iris
• France Métral
• Jean Métral
• Marie-Christine Michel
• Abderrahmane Moussaoui, Ladec
• Georges Mutin
• Agnès Piedimonte
• Daniel Rivet
• Marie-Odile Rousset, Archéorient
• Hassan Sahloul, Faculté de langues, université Lyon 3
• Olivier Sanmartin, CITERES
• Floréal Sanagustin, Icar
• Haouès Seniguer, Triangle
• Salah Trabelsi, Ciham
• Christian Velud, Institut français
• Katia Zakharia, Ciham