FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

     

[Rub 1 - Qui sommes-nous] Jean Pouilloux

L'homme et son action

Jean Pouilloux

1917 - 1996

Grand helléniste, Jean Pouilloux a fait ses études à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm de 1939 à 1944. Il a achevé sa formation et effectué ses premières recherches à l’École française d’archéologie d’Athènes, puis a été nommé en 1949 à la faculté des Lettres de Lyon. De 1957 à 1985, il a été professeur titulaire d’une chaire de langue, littérature et épigraphie grecques à l’université de Lyon puis à l’université Lumière Lyon 2. Spécialiste de l’archéologie et de l’épigraphie grecques, il a travaillé à Delphes, à Rhamnonte en Attique, dans l’île de Thasos et à Chypre où il a fondé et dirigé la mission archéologique de Salamine. Il a été membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, de plusieurs académies françaises et étrangères et, en 1988, président de l’Institut de France.

Dès 1959, il a fondé, au sein de la faculté des Lettres de Lyon, l’institut Fernand Courby, du nom d’un helléniste archéologue qui enseigna dans cette même faculté entre les deux guerres. En quelques années, il a su créer autour de lui une équipe dynamique, officiellement reconnue par le CNRS dans les années soixante.

Jean Pouilloux a été membre du Conseil national de la recherche scientifique, du Comité consultatif des universités, du Conseil national de la recherche archéologique, et pendant des années, de la commission des fouilles du ministère des Affaires étrangères. Pendant quatre ans, il a présidé le Centre de recherches archéologiques du CNRS à Sophia-Antipolis. Le couronnement de cette activité a été la création en 1975, à Lyon, de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée dont il a assuré la direction jusqu’en 1978. Nommé en 1976 directeur scientifique des humanités au CNRS, il a orienté de là, pendant six ans, une partie de la recherche en sciences humaines.