FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

     

[page de base] Frontière-s

Frontière.s

Le projet du laboratoire Junior Frontière·s est né du constat selon lequel il n’existe que très peu d’espaces dédiés à la réflexion épistémologique en Open Access dans les sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge. Parce qu’elle divise, et suscite le débat parmi les médiévistes et les antiquisants, la thématique de la frontière semblait tout indiquée pour donner matière à une revue en libre accès et à des entretiens.

C’est là tout l’objet du projet Frontière·s : penser l’originalité et la pluralité de la notion de frontière aux époques antiques et médiévales. De fait, son ambition est de s’intégrer dans les problématiques actuelles des humanités et d’y apporter l’éclairage spécifique de nos spécialités. Il s’agira, à travers des numéros thématiques et des rencontres avec des chercheurs, de confronter les approches et les implicites propres à chaque discipline (archéologie, histoire, histoire de l’art, anthropologie, etc.).

Cette initiative est portée par de jeunes chercheurs de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, principal soutien du projet, en partenariat avec l’Université Jean Moulin (Lyon 3).

La revue

Revue d’archéologie, histoire & histoire de l’art, Frontières·s offre aux spécialistes de l’Antiquité et du Moyen âge un espace de réflexion épistémologique en Open Access.
Son objectif est de proposer à la communauté scientifique un support de publication
rapide tout en garantissant la rigueur scientifique d’une revue à comité de lecture.

Au sein des études menées sur les sociétés anciennes, la notion de « frontière » est bien souvent restreinte au sens de limite étatique. Pourtant, la polysémie du mot permet d’envisager une multitude de réflexions portant sur les modalités de séparation, concrètes ou abstraites, naturelles ou construites. La revue Frontière·s invite ses auteurs à embrasser les différentes acceptions du mot « frontière », en tant que limite, non seulement géophysique, étatique ou politique, mais aussi sociale, culturelle, symbolique, linguistique, métaphysique, etc. En d’autres termes, les contributions pourront interroger tous les éléments qui créent des séparations entre les individus au sein des sociétés antiques et médiévales. La finalité de la revue sera ainsi d’appréhender la frontière comme objet interdisciplinaire et d’observer la manière par laquelle elle est abordée par les archéologues, historiens de l’art et historiens.

Responsable : Gaëlle Perrot, doctorante HiSoMA
Co-responsables : Fabien Bièvre-Perrin, chercheur associé LabexMed/IRAA, Vincent Chollier, chercheur associé HiSoMA
MembresLoubna Ayeb, doctorante ArchéOrient, Mathilde Duriez, doctorante ArAr, Cécile Moulin, doctorante HiSoMA, chercheuse associée ArAr.

Comité scientifique

Philippe Abrahami, HALMA, PR en Histoire et Archéologie du Proche-Orient à l’Université Lille 3
Cyrille Aillet, CIHAM, MCF en Histoire de l'Islam médiéval
Cécile Batigne-Vallet, ArAr, CR en céramologie gallo-romaine
Véronique Beaulande-Barrand, CERHIC, professeur en Histoire médiévale à Université Grenoble Alpes
Sophie Bouffier, Centre Camille Jullian, PR en Histoire grecque occidentale  à Aix-Marseille Université
Pascal Buresi, CiHAM, DE en Histoire de langue arabe et de l'Islam à l'EHESS
Laurent Coulon, égypte ancienne DE « Religion de l’égypte ancienne » à l’école Pratique des Hautes études, directeur de l’école doctorale 472, président de la Société Française d’égyptologie
Cyril Courrier, Centre Camille Jullian, MCF en Histoire romaine à Aix-Marseille Université
Mathieu Engerbeaud, Centre Paul-Albert Février, MCF en Histoire romaine à Aix-Marseille Université
Arianna Esposito, ArTeHis, MCF en Histoire grecque à l’Université de Bourgogne Dijon
Patrice Faure, HiSoMA, MCF en Histoire romaine à l’Université Lyon 3 Jean Moulin
Djamila Fellague, LUHCIE, MCF en Histoire de l’Art romain à l’Université Grenoble Alpes, chercheuse associée ArAr et IRAA
Françoise Le Mort, Archéorient, directrice de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, CR en archéo-anthropologie
Valentino Nizzo, Museo Nazionale Etrusco di Villa Giulia, directeur du musée national étrusque de la Villa Giulia   
Julien Olivier, Bibliothèque nationale de France, chargé de la collection des monnaies grecques
Jean-Michel Poisson, CIHAM, MCF en Histoire médievale à l'EHESS
François Quantin, Directeur de l’IRAA, professeur en Histoire grecque à Aix-Marseille Université
Eleonora Santin, HiSoMA, chargée de recherche en épigraphie grecque
Mathieu Vivas, IRHiS, MCF en Archéologie médiévale à l’Université Lille 3
Hélène Wurmser, IRAA, maître de conférences en Archéologie et Histoire de l’art grec à l'Université  Lyon 2, Directrice de l’IRAA antenne de Lyon