FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

     

[rub 8 - On en parle] Hommage à Patrick Desfarges

Hommage à Patrick Desfarges
Vendredi 17 Mai 2019

Patrick Desfarges nous a quitté le 28 avril 2019.
Entré au CNRS en 1981, il était l’une des figures incontournables de la MOM. Dès 1976, alors qu’il était encore étudiant, Patrick fut engagé sur des missions archéologiques d’équipes de la MOM pour des travaux de dessin puis de relevés d’architectures, en premier lieu sur le site de Kition-Bamboula, à Chypre, puis en Thessalie et sur le site de Ras-Shamra-Ougarit, en Syrie. Invité à collaborer à des enquêtes ethnoarchéologiques portant sur des villages de Palmyrène et de Turquie, c’est avec ce sujet qu’il obtint en 1983 son diplôme d’architecte DPLG.  Se découvrant parallèlement une passion pour l’informatique et ayant intégré une des équipes de la MOM, il appliqua très vite cet autre volet de ses compétences aux problématiques des chercheurs. Il leur consacrera le reste de sa carrière en les accompagnant dans la gestion dématérialisée de leurs données de recherche.

Patrick Desfarges

Patrick engagea ainsi très tôt la MOM dans des projets innovants, contribuant tout d’abord au perfectionnement du logiciel de gestion de bases de données documentaires « Texto », puis en étant l’un des artisans de la création du catalogue collectif Frantiq, « Fédération et Ressources sur l’Antiquité », devenu GDS en 2010. Dès la fin des années 80, il initiait le développement du traitement des images archéologiques puis, dans le cadre d’un des thèmes communs de la MOM, le développement d’un système d’information archéologique, ce qui amena le conseil de la MOM à créer en 1992 un nouveau service commun, le « Service Image ». Avec l’équipe de jeunes informaticiens et d’étudiants en informatique qu’il avait réunie, il développa le logiciel de gestion de banques d’images « TransVision » qui fut ensuite commercialisé dans le cadre de la start’up  SGBI-Entreprise. Ces réalisations lui valurent en 1995 l’obtention du Cristal du CNRS. Dès la fin des années 90, il mettait en place des chaînes de numérisation massive, devenues depuis indispensables aux chercheurs, et créait au sein de la MOM un Centre de Compétences Thématiques « Banques d’images et données textuelles », labellisé par le CNRS en 1997, et qui est devenu l’une des sept plateformes technologiques de la MOM. Il en eut la responsabilité jusqu’à son départ à la retraite, l’été dernier.

Développant de nombreuses collaborations dans le monde académique comme dans le monde socio-économique, il monta nombre de projets pour la pérennisation des données de la recherche, le plus marquant d’entre eux étant le programme national Persée qui est encore aujourd’hui un acteur majeur de l’IST en France et dont il fut le chef de projet de 2003 à 2006.

Anticipant les évolutions du secteur, Patrick Desfarges, s’est toujours efforcé de constituer des équipes performantes pour proposer de nouveaux projets, tout en encadrant de nombreux stagiaires et en proposant des actions de formation dans le cadre du CNRS dont quatre écoles thématiques. Pionnier dans le domaine de l’IST, élément moteur pour la MOM à laquelle il était profondément attaché, mais aussi au sein des réseaux et consortia dont il faisait partie, veillant à l’évolution de carrière des membres de ses équipes, Patrick occupait une place de premier plan dans le domaine de l’imagerie numérique, des bases données textuelles et plus largement dans celui de la gestion des données de la recherche sur les sociétés anciennes.

Ses collègues et amis tout comme la MOM lui doivent beaucoup et il restera dans nos mémoires. Nos pensées vont à sa famille dans la douloureuse épreuve de sa disparition prématurée.