FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

Université Lumière Lyon 2 - CNRS

[rub 8 - petit déjeuner] Projet Netcher

Projet NETCHER
Jeudi 16 Mai 2019

Prochain petit déjeuner de la MOM
Présentation du projet "Network and digital platform for Cultural Heritage Enhancing and Rebuilding" (NETCHER)
Par
Véronique Chankowski, Sabine Fourrier, Sylvain Dhennin, Alexandre Rabot du laboratoire HiSoMA
- jeudi 16 mai 2019 - de 8h45 à 10h - hall de la bibliothèque - MOM - 5 rue Raulin - Lyon 7e

Le projet NETCHER (Network and Digital Platform for Cultural Heritage Enhancing and Rebuilding) a pour mission de construire un réseau d’information et de bonnes pratiques à l’échelle européenne, en s’appuyant sur un maximum d’acteurs impliqués dans la préservation du patrimoine. C’est un programme H2020 financé par le 8ème Programme-Cadre de l’Union Européenne pour la Recherche et l’Innovation (Horizon 2020). Ce projet regroupe pour une période de 2 ans (2019-2020) un consortium de 7 partenaires européens, chacun en charge de différentes thématiques et relations à des réseaux professionnels.

Au cours des dernières décennies, de multiples initiatives ont été lancées par plusieurs acteurs engagés dans la protection du patrimoine culturel en péril et dans la lutte contre le commerce illicite. Ces initiatives ont tenté d'apporter des solutions, des mesures correctives, des méthodes et des approches pour lutter contre le pillage et le trafic, sur les sites archéologiques comme dans le commerce des objets d’art, en s’efforçant de construire des réseaux d’acteurs. L’objectif de Netcher est de rassembler ces initiatives à l’échelle européenne, en un réseau commun exploitant une plateforme collaborative.
Notre cahier des charges est de remettre à la Commission Européenne un ensemble de préconisations et une charte de bonnes pratiques, fondés sur un accord entre ces différents milieux professionnels et capable de devenir un outil pour les décideurs.
Le projet consiste aussi à construire une plateforme numérique collaborative qui servira de base aux actions entreprises : sensibilisation du grand public, actions éducatives et professionnalisantes, définition de nouveaux outils d’exploitation du web dans la perspective de la lutte contre le pillage des biens culturels.