FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

Université Lumière Lyon 2 - CNRS

[rub 8 - autres conférences] L'archéologie du Kosovo

L’archéologie du Kosovo
Mercredi 11 Avril 2018

Un riche patrimoine à mieux connaître et à protéger
Arben Hajdari, directeur du département d’ethnologie et d’archéologie de l’université de Prishtina, responsable du programme MIC Erasmus +
Conférence organisée par la MOM, en lien avec l’UFR Temps et Territoires
- mercredi 11 avril 2018 - 17h - amphi Benveniste - Université Lyon 2 - 86 rue Pasteur - Lyon 7e

Lieu de passage  incontournable au centre des Balkans, le territoire de l’actuel Kosovo qui recouvre en grande partie celui de l’antique Dardanie a connu un peuplement précoce, surtout dans les vallées le long des rivières,  mais aussi dans les régions forestières. Il constitue une zone de contact entre l’Adriatique, la Macédoine et les régions danubiennes, où se sont mêlées et influencées les cultures autochtones, grecques, thraces et  celtiques.
Les vestiges archéologiques montrent que la vie s’y est développée depuis la préhistoire grâce aux richesses naturelles abondantes et variées. Ce sont surtout les périodes néolithique, chalcolithique, Âges du bronze et fer qui sont représentées dans tout le territoire du Kosovo, à la fois par des découvertes de nécropoles et par celles d’habitats. De récentes découvertes, à Cernicë et à Lëmi i Bardhë, et la fouille ancienne de la nécropole de Banja e Pejës, ont mis aussi en évidence les relations commerciales entretenues avec le monde grec.

Forteresse d’Harilaq © Creative Commons, Gentiana Pallaska
Forteresse d’Harilaq © Creative Commons, Gentiana Pallaska

L’invasion romaine puis la mise en place de la province de Dardanie ont amené toute une série de changements profonds ; le développement d’infrastructures telles les routes et les mines s’est accompagné de la mise en place  d’un réseau de centres urbains (Ulpiana, Municipium DD, Municipium de Dërsnik, Vendenis, Ciflak, Kllokot, Nerodime e Poshtme, Nikadin et Jahoc etc).
La crise du Bas-Empire puis la chute de l’Empire romain d’Occident  ont provoqué dans toute la Dardanie l’abandon ou le déclin d’un grand nombre de villes et d’agglomérations et, parallèlement, la création de forteresses de hauteur ou la réoccupation d’oppida. Pendant le règne de l’empereur Justinien (VIe siècle), selon le De Aedificatis de Procope de Césarée, ce sont soixante et une forteresses qui sont réaménagées et huit qui sont créées pour la seule Dardanie.
Aujourd’hui le jeune Etat du Kosovo met tout en œuvre, sous la tutelle du Ministère de la Culture, pour mieux connaître et protéger son patrimoine. L’université et ses collaborations internationales, notamment avec la France, y apporte sa part au côté d’autres institutions comme l’Institut archéologique et l’Institut de protection des Monuments.