FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

     

[Rub 8 - Valorisation] Cycle de conférences Pouilloux 2012-2013

Conférences Pouilloux | 2012-2013

Huit conférences proposées par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM) et l’Association des Amis de la Maison de l’Orient (AAMO) avec le soutien de l’université Lumière Lyon 2. Les bibliographies sont proposées par la Bibliothèque de la MOM.

  • de 18h à 19h30 - grand amphithéâtre Lyon 2 - 18 quai Claude Bernard – Lyon 7ème
  • Dépliant du cycle 2012-2013 (.pdf)

Les conférences des 13 février et 20 mars 2013, organisées en partenariat avec la Société Archéologique de Bron (SAB) et l’Institut Cervantès, seront données en espagnol avec traduction simultanée.

La ville de Damas à l’époque médiévale ? Pouvoir, société et monuments

Par Jean-Michel Mouton, directeur d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE),?Paris

Les fouilles franco-albanaises d’Apollonia d’Illyrie

Par Jean-Luc Lamboley, professeur d’histoire et d’archéologie des mondes anciens à l’Université Lyon 2, laboratoire HiSoMA de la MSH MOM, directeur de la mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

  • mercredi 21 novembre 2012
  • Bibliographie (.pdf)
  • A l’occasion de cette conférence, J.-L. Lamboley a souhaité partager quelques souvenirs de son expérience à Apollonia...

Un port de l’ancien Empire sur la mer Rouge : Wadi al-Jarf (IVe dynastie, Égypte)

Par Pierre Tallet, maître de conférences à l’Université Paris IV-Sorbonne, directeur de la mission archéologique de Wadi al-Jarf, Égypte.

Aux origines du théâtre gallo-romain? : l’édifice d’assemblée de Corent (Puy-de-Dôme)

Par Matthieu Poux, professeur d’archéologie romaine et gallo-romaine à l’Université Lyon?2, laboratoire Archéométrie et archéologie de la MSH-MOM, directeur de la fouille de Corent.

La Olmeda : un modèle aristocratique de villa romaine en Hispania Tarraconensis (IVe-Ve siècles)

Par José-Antonio Abásolo, professeur d’archéologie romaine à l’Université de Valladolid, directeur scientifique du site et musée de La Olmeda, Espagne.

La villa hispano-romaine La Olmeda (Pedrosa de la Vega, Palencia) est surtout connue pour la décoration qu’offrent les mosaïques de pavement de ses principales pièces à vivre. Les campagnes de fouilles entreprises depuis 1968 jusqu’à aujourd’hui ont défini une surface d’habitation de 3000 m2 et une aile thermale qui dépasse les 900 m2. Son plan s’organise autour d’une cour centrale, selon un schéma assez habituel aux IVe et Ve siècles. Mais si les découvertes de La Olmeda ont amplement contribué à une meilleure connaissance archéologique d’Hispania au Bas-Empire, sans doute son principal apport consiste dans la définition même de ce que fut une authentique villa. Le fait d’y avoir mis à jour un nombre important de sépultures (plus de 600) a servi à préciser, de manière définitive, un panorama archéologique dans lequel la recherche s’orientait, jusqu’à peu, en différentes directions, selon que l’on aborde la culture matérielle des villæ ou “l’horizon des nécropoles”.

Mosaïque et sculpture? : décors des villas romaines en Hispania Bætica

Par Pedro Rodríguez Oliva, professeur d’archéologie romaine à l’Université de Malaga, directeur scientifique du site de Caviclum, Espagne

Dans un nombre considérable de villæ qui émaillent la province romaine de la Bétique, tant du Haut que du Bas Empire, se sont produites, au cours des ces dernières années, d’importantes découvertes de mosaïques de pavement, figurées ou à schéma géométrique, ainsi que des sculptures de formats et thématiques très divers. Les motifs mythologiques des mosaïques historiées indiquent clairement la réception, dans ces territoires, des sujets les plus usuels de la mosaïque romaine. En revanche, les cycles sculptés qui décorent les villæ de la Bétique sont assez singuliers par leur richesse, leur variété, et leurs caractéristiques propres, parmi lesquelles on notera la réutilisation de pièces du Haut-Empire dans certaines ambiances de villas tardives.

  • mercredi 20 mars 2013
  • CONFERENCE ANNULEE

La ville de Palmyre : nouvelles perspectives

Par Michel Gawlikowski, professeur d’archéologie, Université de Varsovie, Pologne, directeur de la mission polonaise de Palmyre, Syrie, de 1973 à 2011

Les recherches de ces dernières années autorisent à réexaminer la vieille question du développement urbain de cet emporium caravanier en Syrie romaine. L’oasis a crû apparemment par à-coups, une série de grandes entreprises de construction et de voirie qui transformaient chaque fois le paysage urbain d’une manière radicale. Les monuments bien connus depuis longtemps, tels la Grande Colonnade, le théâtre, le grand arc, l’Agora, apparaissent maintenant sous un jour nouveau comme éléments de plusieurs grands projets consécutifs.

Recherches archéologiques au Kurdistan d’Irak (2010-2013)

Par Olivier Rouault, professeur d’archéologie du Proche-Orient ancien, laboratoire Archéorient de la MSH MOM, directeur de la mission archéologique française à Qasr Shemamok, Kurdistan irakien

  • mercredi 12 juin 2013

 

© photos et images : DR
Renseignements : service communication de la MOM