FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

Université Lumière Lyon 2 - CNRS

Les jeux et les ruses de l'ambiguïté volontaire dans les textes grecs et latins

25,00€

Les jeux et les ruses de l'ambiguïté volontaire dans les textes grecs et latins
Actes de la table ronde, 23-24 novembre 2000, Lyon

Résumé

« Aio te, Aeacida, Romanos uincere posse » (Ennius) : qui, de Pyrrhus, descendant d'Eaque, ou des Romains, remportera la victoire ? La langue offre à l'oracle la possibilité de ne pas avoir à se prononcer.
L'ambiguïté est inscrite dans les structures de toute langue, mais le contexte se charge généralement de la faire disparaître. Il en va tout autrement de l'ambiguïté volontaire, qui a précisément pour fonction de brouiller les pistes et d'égarer momentanément l'interprétation, voire de la rendre impossible. Or la littérature est le lieu par excellence où se pratiquent les jeux et les ruses de l'ambiguïté volontaire.
Outre C. Kerbrat-Orrecchioni, venue présenter les acquis les plus récents de la linguistique générale, des spécialistes hellénistes et latinistes en relation avec l'université Lumière Lyon 2 et la Maison de l'Orient se sont réunis pour confronter leurs points de vue sur l'ambiguïté volontaire dans les textes grecs et latins, sous un triple aspect : littéraire, linguistique et historique.

Sommaire

 

Présentation par Louis Basset et Frédérique Biville

Problématique

  • Catherine Kerbrat-Orecchioni, « L'ambiguïté : définition, typologie »
  • Louis Basset, « Aristote et l'ambiguïté volontaire » 
  • Frédérique Biville, « Formes et fonctions de l'ambiguïté volontaire dans les textes latins »

Théâtre et poésie

  • Isabelle Boehm, « Le vocabulaire de la perception et l’ambiguïté dans la tragédie grecque »
  • Marie-Dominique Joffre, « Les conditions morphosyntaxiques de l’ambiguïté volontaire : l’emploi de videor dans les chants II et III de l’Énéide » 
  • Bernard Jacquinod, « L’ambiguïté volontaire dans le comique d’Aristophane »
  • Daniel Vallat, « Ambiguïté référentielle et stratégies courtisanes chez Martial »

Textes philosophiques et chrétiens

  • Guillaume Bady, « Le Socrate de Platon : pédéraste ou pédagogue ? »
  • Sophie Van der Meeren, « Exhorter à la philosophie ou à la sagesse ? Une ambiguïté manifeste dans les protreptiques à la philosophie »
  • Stéphane Gioanni, « Les ambiguïtés de la "religion épistolaire" dans l’œuvre d’Ennode de Pavie »

Textes oraculaires

  • Gérard Lucas, « La réponse d’Ammon à Alexandre corrigée par Plutarque »
  • Anna Orlandini, « Paradoxes sémantiques, tautologies et textes oraculaires »
  • Georges Rougemont, « Les oracles grecs recouraient-ils habituellement à l’ambiguïté volontaire ? »

Index

  • Notions
  • Passages évoqués