FR 3747

Suivre l'actualité par flux RSS

Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux

Fédération de recherche sur les sociétés anciennes

Université Lumière Lyon 2 - CNRS

Bilinguisme gréco-latin et épigraphie

32,00€

Bilinguisme gréco-latin et épigraphie
Actes du colloque, Lyon, 17-19 mai 2004

Résumé

L'Empire romain était en fait, comme l’a montré Paul Veyne, un « empire gréco-romain », pourvu de deux langues dominantes, le latin et le grec. Pendant au moins six siècles, ces deux langues ont cohabité dans l’Empire. Elles ont réagi l’une sur l’autre. Il y a eu des emprunts, des influences, des flux et des reflux. Les administrateurs et, avec eux bon nombre de simples sujets de l’Empire, ont vécu des situations de « bilinguisme » – au sens large –, cela dans de nombreuses régions et dans des contextes historiques et sociaux très variés. Sur toutes ces situations, les inscriptions, partout nombreuses à cette époque, fournissent une masse impressionnante de données, de la Gaule au Proche‑Orient, du Danube à la Cyrénaïque, du IIe siècle avant notre ère à la chute de l’Empire romain. Elles éclairent aussi bien l’histoire de chacune des deux langues et celle de leurs interférences, que l’histoire administrative, sociale et culturelle de nombreuses provinces de l’Empire. Réunissant hellénistes et latinistes, linguistes, épigraphistes et historiens, un colloque tenu à l’université Lumière Lyon 2 (Maison de l’Orient) du 17 au 19 mai 2004 a permis d’explorer, du point de vue du « bilinguisme » gréco-latin, divers aspects de la documentation épigraphique. Le présent volume rassemble les communications présentées lors de cette rencontre.

Sommaire

 

Avant-propos, Frédérique Biville, Jean-Claude Decourt, Georges Rougemont

Contacts linguistiques et témoignages épigraphiques

Athanassios Rizakis, Langue et culture ou les ambiguïtés identitaires des notables des cités grecques sous l'Empire de Rome

Frédérique Biville, Situations et documents bilingues dans le monde gréco-romain

Grec et latin en orient

Claire Hasenohr, Le bilinguisme dans les inscriptions des magistri de Délos

Denis Rousset, Usage des langues et élaboration des décisions dans le « Monument bilingue » de Delphes

Élodie Bauzon, L'épigraphie funéraire bilingue des Italiens en Grèce et en Asie, aux IIe et Ier siècles av. J.-C.

Miltiade Hatzopoulos, Le grec et le latin dans les inscriptions de Béroia

Giovanbattista Galdi, Aspects du bilinguisme gréco-latin dans la province de Mésie inférieure

Catherine Dobias, Sur quelques faits de bilinguisme gréco-latin dans le corpus épigraphique cyrénéen

Cédric Brélaz, Le recours au latin dans les documents officiels émis par les cités d’Asie Mineure

Jean-Baptiste Yon, Bilinguisme et trilinguisme à Palmyre

Denis Feissel, Écrire grec en alphabet latin : le cas des documents protobyzantins

Latin et grec en occident

Jean-François Berthet, Remarques sur le vocabulaire politique des Res gestae diui Augusti

Daniel Vallat, Interférences onomastiques et péri-onomastiques dans les Res gestae d’Auguste

Heikki Solin, Observations sur la forme grecque des indications calendaires romaines à Rome à l’époque impériale

Bruno Rochette, Le bilinguisme gréco-latin dans les communautés juives d’Italie d’après les inscriptions (IIIe-VIe s.)

Jean-Claude Decourt, Le bilinguisme des inscriptions de la Gaule

Conclusion (Jean-Louis Ferrary)


Index

Index des inscriptions

Index des auteurs et citations

Index des noms propres

Index des notions