Bibliographie de Jean-Francois Legrain Douzième édition (28 novembre 2006) 
 

Guide des élections législatives palestiniennes-sur-Web

(janvier 2006)

دليل الانتخابات التشريعية الفلسطينية على الانترنت -يناير 2006

Jean-François Legrain

جان فرانسوا لوغران


Chercheur CNRS – Maison de l’Orient et de la Méditerranée-Lyon.

 

Le développement général d'Internet et les nouveaux modes de communications engendrés par l'éclatement territorial de la Palestine ont amené la totalité des candidats à l'élection présidentielle de janvier 2005 à se doter d'un site web lors de la campagne électorale. Les incertitudes sur la tenue effective du scrutin législatif le 25 janvier 2006 conjuguées avec les congés de l'Aïd al-Kabir (11-13 janvier) ont retardé, cette fois, l'apparition de tels sites. Dix jours avant le scrutin, pourtant, ce retard était en passe d'être remonté.

Ce guide, appelé à connaître des mises à jour successives, vise à donner à l'internaute un tableau général des ressources en ligne concernant tant les programmes défendus que les candidats en lice. Avec la participation de l'ensemble de la scène politique, à la seule exception du Mouvement du Jihad islamique en Palestine, l'apport de ces sources devrait ainsi permettre de dresser un tableau d'une bonne partie de l'élite politique palestinienne d'aujourd'hui.


Elections législatives palestiniennes : les sources généralistes

Les sources officielles

Le site de référence est celui de la Central Elections Commission (CEC) (لجنة الانتخابات المركزية-فلسطين) (http://www.elections.ps/) (whois) (ou http://www.pal-cec.org/) (whois) (arabe, anglais), l'organisme de l'Autorité palestinienne d'autonomie en charge des élections nationales (présidentielles et législatives) ; la gestion des élections locales est, rappelons le, déléguée au Higher Committee for Local Elections (HCLE) qui relève du "ministère" des Gouvernements locaux (http://www.molg.gov.ps). L'internaute trouvera sur le site de la CEC l'ensemble des documents officiels (références juridiques, procédures d'inscription, liste des candidats, etc.), la plupart accessibles tant en arabe qu'en anglais. Le rapport définitif (http://www.elections.ps/atemplate.aspx?id=523) est publié le 4 juillet 2006 mais dans sa seule version arabe.

Le 18 janvier, le "ministère" de l'Information de l'Autorité d'autonomie n'a pas encore ouvert de dossier "Elections" et se contente de ses revues de presse succinctes habituelles (arabe, anglais, hébreu). Les State Information Services de l'Autorité, en revanche, ont d'ores et déjà ouvert un portail de documents officiels (http://www.pnic.gov.ps/english/gover/Elections/2006.html) (anglais) et (http://www.pnic.gov.ps/arabic/gover/elections/election.html) (arabe). L'IPC (International Press Center) (http://www.ipc.gov.ps/ipc_new/english/selection/presidential-elections.asp) (anglais) a fait de même mais son dossier en anglais reste à l'état virtuel le 18 quand la version en arabe se contente de rediriger vers la page des SIS ; ses pages en français (http://www.ipc.gov.ps/ipc_new/france/index.asp) comportent des nouvelles sans néanmoins offrir de dossier propre.

 

Les observateurs

La régularité et la transparence des élections législatives seront observées, comme par le passé, par un certain nombre d'ONG palestiniennes de même que par des organisations officielles ou privées internationales.

Créée en 1994 comme ombudsman de la nouvelle Autorité, la PICCR (Palestinian Independent Commission for Citizen's Rights) (Ramallah) (http://www.piccr.org/) (arabe, anglais) (whois) joue un rôle important dans les domaines de la citoyenneté et de la défense des droits de la personne ; elle met en ligne ses rapports mais avec un certain décalage par rapport à l'événement. Le PCHR (Palestinian Center for Human Rights) (http://www.pchrgaza.org/) (anglais, arabe) (whois) de Gaza, dirigé par l’avocat Raji Sourani, alimente, quant à lui, un "Palestinian Elections 2006" (http://www.pchrgaza.org/Library/election2006.htm) (anglais) et (http://www.pchrgaza.org/arabic/election2006.htm) (arabe) où l'on trouve tout un ensemble de récapitulatifs juridiques et d'observations du terrain.

Plusieurs centaines d'observateurs internationaux sont, par ailleurs, attendus. La EUEOM (European Union Election Observation Mission for elections to the Palestinian Legislative Council) (http://www.eueomwbg.org/) (anglais), constituée de quelque 172 observateurs, est présidée par la Belge Véronique de Keyser, membre de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen, et relève de la "EU's Human Rights & Democratisation Policy" (http://europa.eu.int/comm/external_relations/human_rights/ eu_election_ass_observ/westbank/legislative/index.htm). En provenance des Etats-unis, le NDI (National Democratic Institute for International Affairs) (http://www.ndi.org/) (anglais), bras actif du Parti démocrate dans le domaine des affaires étrangères fortement impliqué dans l'observation des élections de par le monde, met régulièrement en ligne sur son site central ses rapports et pré-rapports à propos de la Palestine ; la dernière mise à jour de son NDI West Bank & Gaza Online (http://www.ndi-wbg.org/) (anglais), en revanche, remonte à février 2005. Le Carter Center (http://www.cartercenter.org/) (anglais) est associé à cette équipe et alimente tout aussi régulièrement un portail "Israel and the Palestinian territories" (http://www.cartercenter.org/activities/showdoc.asp?countryID=41&submenuname=activities#) (anglais).

En juin 2006 -conséquence des résultats du scrutin?-, aucun des rapports finaux n'avait, semble-t-il, été rendu public. En novembre 2006, le rapport définitif de l'Union européenne ne figurait toujours pas sur le site de l'EUEOM mais était accessible sur celui de l'Union (http://ec.europa.eu/comm/external_relations/gaza/docs/06_final_report_eueom_jan06.pdf).

 

Les médias

Al-Quds (Jérusalem, rédacteur en chef Walid Abû Zuluf, proche de l'Autorité et le plus diffusé) (archives disponibles depuis fin 2003 et portail spécial "élections législatives") (http://www.alquds.com/) (arabe) (whois), Al-Ayyâm (Ramallah, rédacteur en chef Akram Haniyya) (archives disponibles depuis janvier 2004) (http://www.al-ayyam.com/) (arabe) (whois) et Al-Hayât Al-Jadîda (Ramallah, rédacteur en chef Hâfidh Al-Barghûthî, souvent considéré comme le porte-parole officieux de l'Autorité) (le mois en cours est archivé) (http://www.alhayat-j.com/) (arabe) (whois), les trois grands quotidiens de Jérusalem-Ramallah demeurent une source irremplaçable d'informations de même que l'agence officielle de presse palestinienne WAFA (Palestine News Agency) (http://www.wafa.ps/) (arabe, anglais et français) (whois) qui possède un portail "élections palestiniennes" (http://www.wafa.ps/elections/default.asp) (arabe). Le portail "Elections" d'Al-Sabâh (Gaza, rédacteur en chef Sarî Al-Qidwa, proche de Fath) (http://www.alsbah.com/) (arabe) (whois), (http://www.alsbah.net/alsbah_nuke/modules.php?name=News&file=categories&op=newindex&catid=138) (arabe) se révèle moins riche et politiquement orienté.

De nombreuses revues de presse et dossiers spéciaux sont, par ailleurs, mis en ligne par des ONG et des organes de presse. En Palestine, depuis Ramallah, “Miftah” (The Palestinian Initiative for the Promotion of Global Dialogue and Democracy) (http://www.miftah.org/) (anglais, arabe) (whois), une ONG dirigée par l'ancienne ministre et numéro deux de la liste al-Tarîq al-Thâlith Hanan Ashrawi, dans un dossier "Elections palestiniennes" (http://www.miftah.org/arabic/CatIndex.cfm?CategoryID=8) (arabe) rassemble des documents juridiques, des fiches récapitulatives et une revue de presse et de rapports ; la mise à jour de son équivalent en anglais, "Palestinian Presidential and Local Elections" (http://www.miftah.org/doc/Elections/Elections.cfm) (anglais), malheureusement, s'arrête encore le 16 janvier aux dernières élections municipales. Depuis Ramallah également, AMAN (Coalition for Accountability and Integrity) (http://www.aman-palestine.org/) (anglais, arabe) (whois), une coalition d'ONG de Cisjordanie et de Gaza désireuses de mettre en commun leurs forces pour plus de transparence et d'intégrité dans la vie publique, a ouvert début janvier un portail "Elections législatives palestiniennes " (http://www.aman-palestine.org/Arabic/LocalNews/2006/PLCElections/main.htm) (arabe) dans sa seule version arabe. Depuis Beit Sahour, l'IMEMC (International Middle East Media Center) (http://www.imemc.org/) (anglais) (whois), issu de la gauche nationaliste sous la direction de Ghassan Andoni, met en ligne opinions et revue de presse. Le PNGO (Palestinian NGO Network), une coalition d'ONG de la "gauche" nationaliste (proche de Mustafâ al-Barghûtî, numéro un de la liste Filastîn al-Mustaqilla), continue à alimenter un portail "Palestinian Municipal, Legislative and Presidential Elections" (http://www.pngo.net/elections/elections.htm) (anglais) (whois) créé dès la fin 2004. Depuis Gaza, Pal-Media (al-Chabaka al-'Ilâmiyya al-Filastîniyya) alimente un "Dossier spécial du suivi des élections législatives" (http://www.pal-media.net/main/main.php?catid=10&sfid=18) (arabe) (whois). Pal-Media ne doit pas être confondu avec Palmedia (Palestinian Media Group) (al-Majmû'a al-Filastîniyya li-l-I'lâm) (http://www.palmedia.ps/) (arabe) (whois) que certains situent dans l'orbe de l'ancien ministre Muhammad Dahlân et des Forces de sécurité préventives de Gaza.

Depuis Naplouse, Siliko Ideals Systems, une société informatique, a créé le site Internet de plusieurs candidats et anime un site propre consacré aux élections, Forum de tous : électeur et candidat (ملتقى الجميع: الناخب والمرشح)(http://www.entekhab.com.ps/) (arabe) (whois), où l'on trouvera tant les résultats que des liens vers divers candidats. Son site s'insère dans un projet plus global d'origine séoudienne, entekhab.com (إنتخاب كوم) (http://www.intekhab.com.sa/).

Les TV internationales en langue arabe ne sont pas en reste : Al-Jazeera, sur ses pages en anglais, met en ligne un "Palestinian elections" (http://english.aljazeera.net/NR/exeres/A272F3EC-91C3-4411-A8E9-5F64BA7CD8B6.htm) (anglais) et CNN Arabic un "Les Palestiniens votent" (http://arabic.cnn.com/pal.elections2006/index.html) (arabe).

En Israël, Haaretz regroupe ses articles sur la question dans un "Palestinian elections 2006" (http://www.haaretz.com/hasen/pages/paelections.jhtml) (anglais).

Depuis les Etats-unis, le "Palestine elections" du site "Electronic Intifada" (http://electronicintifada.net/bytopic/416.shtml) (anglais) (whois) créé par les journalistes Ali Abunimah, Arjan El Fassed, Laurie King-Irani et Nigel Parry, met en ligne un très riche choix d'analyses originales et d'articles de presse.

Pour la France, enfin, l'internaute a toujours intérêt à consulter le richissime "Google actualités France" (http://news.google.fr/) (français) (les liens vers la presse des autres pays couverts par "Google News" figurent sur http://news.google.fr/intl/fr_fr/about_google_news.html) ou le dossier "Proche Orient" de Yahoo actualités (http://fr.fc.yahoo.com/p/proche-orient.html) (français) en attendant la création de dossiers spécialisés par la presse quotidienne et hebdomadaire. Le 23 janvier, Radio France ouvrait un "Elections palestiniennes : un scrutin historique" (http://www.radiofrance.fr/reportage/dossier/?rid=255000057) (français) sous la direction de Célia Quilleret et Cécile Mimaut. Certaines associations de solidarité avec la Palestine entretiennent également des portails revues de la presse  dont Palestine-Solidarité (http://www.palestine-solidarite.org/dossier.elections_palestiniennes.2006.sommaire.htm) (français) et France-Palestine Solidarité (http://www.france-palestine.org/) (français).

 

Les sondages

Des sondages, dont les résultats sont à prendre avec les plus extrêmes réserves, sont régulièrement effectués par un nombre grandissant d'instituts : le JMCC (Jerusalem Media and Communication Centre) (http://www.jmcc.org/publicpoll/results.html) (anglais) (whois) de Jérusalem fondé par Ghassân al-Khatîb, le PSR (Palestinian Center for Policy and Survey Research) (http://www.pcpsr.org/survey/index.html) (anglais, arabe) (whois) de Ramallah sous la direction de Khalil Shikaki, le DSP (Development Studies Programme) (http://home.birzeit.edu/dsp/DSPNEW/polls/opinion_polls.htm) (anglais) et (http://home.birzeit.edu/dsp/arabic/opinionpolls/) (arabe) (whois) de l'université de Bir Zeit sous la direction de Nader Said, le Opinion Polls and Survey Studies Center de l'Université al-Najâh de Naplouse dirigé par Hussein Ahmad (http://www.najah.edu/english/Centers/polla.asp) (anglais) (http://www.najah.edu/arabic/Centers/poll.asp) (arabe) (whois), le Palestinian Center for Public Opinion (http://www.pcpo.ps/index.html) (anglais) (whois) de Bayt Sahour dirigé par Nabil Kokali ou encore l'officiel State Information Service (SIS) de l'Autorité palestinienne (http://www.sis.gov.ps/arabic/polls/polls.html) (arabe). Ces sondages et d'autres, fruits d'initiatives ponctuelles, sont repris dans une rubrique "sondages les plus récents" de l'association “Miftah”(The Palestinian Initiative for the Promotion of Global Dialogue and Democracy) (http://www.miftah.org/CatIndex.cfm?CategoryID=17) (anglais, arabe) (whois) dirigée par Hanan Ashrawi comme dans la rubrique "sondages" de Zajel (http://www.zajel.org/cat_view.asp?cat=17) (anglais) (whois), un programme média du service des relations publiques de l'université Najâh de Naplouse.

 

L'élection de 1996

Les résultats un tant soit peu détaillés de l'élection de janvier 1996 ne sont plus actuellement disponibles sur le Net. De larges extraits de Jean-François Legrain, Les Palestines du quotidien. Les élections de l'autonomie (janvier 1996), Beyrouth, Centre d'Études et de Recherches sur le Moyen-Orient Contemporain (CERMOC), 1999, 452 p. sont cependant consultables sur le site de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée de Lyon (http://www.mom.fr/Presentation/Equipes/Gremmo/equipegremmo/ chercheurs/legrain/palestine00.htm) (français). Les rapports établis à l'époque par le PCHR (Palestinian Center for Human Rights) de Gaza, dirigé par l’avocat Raji Sourani, sont également toujours en ligne (http://www.pchrgaza.org/files/Reports/English/full_index.htm#Election Reports) (anglais) (whois).





  • Elections législatives palestiniennes : sources généralistes
  • Candidatures par listes
  • Candidatures indépendantes